Rééquilibrage alimentaire. Régime. Mais tu fais quoi en fait ? Vous êtes témoins, j’ai mis du temps à faire cet article. Vraiment longtemps. Plusieurs raisons sont à l’origine de ce retard et je vais vous les expliquer très clairement avant de commencer à vous parler de ma perte de poids.

Raison n°1 : C’est un travail personnel

Je ne suis que moi, une femme de 26 ans avec des problèmes de poids depuis l’âge de raison.

Je ne suis qu’une femme qui a trop longtemps essayé de perdre du poids par tous les moyens. Pour les mauvaises raisons en plus : à cause du regard des autres, à cause du jugement des autres. Je ne suis qu’une femme qui a tenté des régimes qui se sont finis par des échecs. Après des pertes de 5, 10, 20 kilos, j’ai fini par reprendre tous ces kilos qui, pendant des années, m’avaient pris peu de temps mais beaucoup (trop) de forces.

Je ne suis qu’une femme qui a pendant longtemps pensé que le problème c’était les autres. Mais j’ai compris avec du recul que c’était moi « les autres ». J’étais celle qui pointait du doigt le reflet du miroir et le reniait. Je refusais d’admettre que le problème venait de moi. Que je devais apprendre à maîtriser mes émotions.

Beaucoup d’années sont passées. J’ai eu des soucis dans ma vie qui ont fait que j’ai sombré. Et j’ai mis du temps à me sortir de la grotte dans laquelle je m’étais réfugiée. Mais je l’ai fait. Et ce ne sont plus 15 kilos que j’ai à perdre mais bien plus.

En faisant un travail sur moi, j’ai appris à prendre conscience de mon corps. A l’accepter. Et c’était la prise de conscience nécessaire qui a fait que j’ai décidé de me lancer dans ce parcours de perte de poids. J’ai travaillé sur les « traumatismes » de ma vie ont fait que. Le tout étant de régler le problème à sa source.

Je ne veux pas maigrir parce que je me dégoûte. Je veux perdre du poids parce que j’aime mon corps, j’aime qui je suis. Et parce que j’aime la vie.

Maigrir pour « prendre soin de moi » comme on me l’a si longtemps répété. Et perdre du poids parce que mon corps commençait à me lâcher. Littéralement.

L’initiative de perdre du poids vient de moi. Du plus profond de mon être. Mais j’insiste sur le fait que ce n’est pas perdre du poids qui va faire que vous allez forcément vous sentir mieux dans votre tête. Si comme moi, vous avez des expériences ou des démons à vaincre, il faut se faire accompagner. C’est nécessaire pour mieux se comprendre. Souvent le travail d’introspection est plus facile à faire lorsqu’on est guidés.

Raison n°2 : Savoir éviter les généralités

Je ne savais pas vraiment comment aborder le sujet. Parce que je ne parle pas de toutes les pertes de poids. Parce qu’on ne parle que de kilos mais bordel qu’est-ce que c’est compliqué à faire partir. Mais aussi parce que je ne dénigre personne. Je fais partie des gens qui ne jugeront jamais les autres sur ce terrain là. Parce que chacun a son combat. Et finalement peu importe que tu aies pris quatre kilos ou vingt-quatre. Je sais à quel point ça peu être frustrant de ne plus se reconnaître.

Je ne veux pas faire de généralités. D’ailleurs après avoir fait des tests hormonaux et tout ce qui va avec, le verdict est tombé. Je n’ai pas de problème hormonale. En tout cas pas de problème qui pourrait justifier la fluctuation de poids et le yoyo. C’est juste moi. Les choix que j’ai fait dans ma vie, les décisions que j’ai prises à des moments de faiblesse qui m’ont conduit là où je suis. Voilà qui est dit.

Raison n°3 : Je ne suis pas spécialiste

Cette raison est sans doutes la plus importante. Et celle qui m’a fait douter à vous partager tout mon rééquilibrage au quotidien et qui fait aujourd’hui, que je ne rentrerai jamais dans le détail détail de ce que je mange.

Tout  ce que je vais vous dire est à prendre avec des pincettes. Je ne fais que vous partager mon expérience. Aussi, éthiquement j’essaie de faire quelques gestes qui resteront personnels mais qui du coup influencent mon alimentation et ma manière de consommation.

Ce qui fonctionne pour moi ne fonctionnera donc pas pour tout le monde, parce que nous n’avons pas tous le même organisme.

Après tout ce blabla vous me direz bien : mais pour quoi tu parles de ton alimentation si beaucoup de choses de freinent ? Et bien tout simplement parce qu’on est sur mon blog. Et que vous êtes nombreuses à m’avoir demandé ce que je faisais au quotidien donc j’ai eu envie de vous partager tout ça. Parce que c’est ce qui m’a poussé à ouvrir ce blog : l’idée que l’on puisse parler ensemble comme si l’on parlait entre copines au tour d’un café. Sans termes compliqués et sans plus attendre, passons à l’essentiel !


C
omme je vous le disais dans mon article précédent, le mot régime est souvent synonyme de frustration et de yoyo. En ce qui me concerne j’ai décidé de perdre du poids à mon rythme, au rythme de mon corps. Sans me fixer de deadline et sans être obsédée par la balance.

Le régime tourne souvent au tour d’une catégorie d’aliment. Soit que l’on doit manger exclusivement soit que l’on doit supprimer catégoriquement. Pendant une certaine période le corps va subir un choc et être en état de famine ce qui va faire que lorsque l’on commencera à manger comme avant il va se dépêcher de refaire des réserves pour ne plus revivre cette expérience traumatisante de manque. C’est plus ou moins ce qui se passe quand on saute un repas.

Le rééquilibrage alimentaire est simplement un nouveau mode de vie. Un nouveau « régime alimentaire » au sens propre du terme. J’ai donc changé de régime alimentaire, je rééquilibre mon alimentation.

Oui mais concrètement ?

Voici ma petite liste (non exhaustive) de choses que je fais et que je ne fais pas, peut être pourra-t-elle vous donner quelques pistes sans pour autant entrer dans le détail.

Je fais :

  • Je cuisine tous mes repas moi même, sauf quand je vais chez des amis, chez la famille ou quand je voyage. Dans tous les cas j’essaye de respecter le ratio suivant : Légumes(1/2)-féculents(0.5/2)-protéines(0.5/2). Le soir je réduis ma dose de féculents selon ma faim.
  •  Un petit déjeuner complet (porridge avoine-chia) et un goûter si j’ai faim (fruit, yaourt, compote).
  •  Les fruits je les mange avant le repas, pour faciliter leur digestion.
  •  Je bois 1,5 litres d’eau minimum par jour.
  •  Le but n’est pas de manger moins, mais de manger mieux.
  •  Je réfléchis ce qui est utile à mon organisme. J’évite de lui donner des aliments « inutiles ».

Je ne fais pas :

  • J’ai beaucoup réduit ma consommation d’alcool et pendant les trois premiers mois je n’en ai pas bu une seule goutte.
  • Pas de frustrations ! Pendant la semaine je reste à mes quatre repas par jour et je ne fais pas « d’écart » mais si on m’invite manger ou que j’ai envie de quelque chose de sucré ou salé en plus, je le prends. Une petite quantité mais je ne dis pas non.
  •  Je ne grignote pas.
  •  J’évite au maximum les sucres raffinés et je n’en rajoute jamais dans les boissons.

T’en es où dans ta perte de poids ?

J’ai commencé mon rééquilibrage alimentaire la première quinzaine de juillet, et nous sommes début décembre. J’ai perdu environs 11,5 kilos en 5 mois. Pour être tout à fait honnête, j’ai perdu l’essentiel de mon poids c’est à dire les 8 premiers kilos en trois mois. Ces deux derniers mois sont un peu plus lents mais comme je l’ai dit plus haut, ce n’est pas un soucis.

Ça prendra le temps que ça prendra et c’est bien connu que les dix premiers kilos partent rapidement. Et comme je vous le disais je ne me prive absolument pas, cela explique aussi le ralentissement et avec les fêtes ça ne va pas être plus facile ! Mais je préfère stagner que de reprendre tous ces kilos partis non sans mal.

Donc je continue mon chemin petit à petit, en tout cas même si physiquement je ne vois pas les changements, mon corps lui, les ressent.

Rien que pour la forme je me sens beaucoup mieux, je dors mieux et mes douleurs aux genoux sont parties.

Le chemin est encore trèèèès long. J’ai encore beaucoup de poids à perdre. Mais je suis si fière de moi que je commence à apprécier ma silhouette, au delà de l’avoir seulement acceptée.

6 thoughts on “Rééquilibrage alimentaire #2”

  1. Un grand bravo beauté, pour ton rééquilibrage mais surtout pour avoir sauté le pas d’en parler. Je sais que ce n’est pas évident, et pourtant ton article est tellement intéressant et motivant.
    Love

  2. Super, c’est très bien expliqué et c’est très motivant. Je suis fière de toi parce que tu le fais pour toi et que la preuve c’est que ça marche ! Pour t’avoir suivi dans plusieurs de tes régimes, c’est la première fois que je te vois aussi bien et non frustrée !! Je suis contente que tes efforts payent : Keep going <3

  3. Félicitation pour ton changement « d’alimentation » et ta perte de poids.
    Je me retrouve un peu dans ton article. Il m’aura fallu 10 ans pour avoir ce déclic, car oui jusqu’a présent les raisons et tentatives de perte de poids, ne venaient pas « de moi » et n’étaient donc pas les bonnes.
    J’adore découvrir de nouveau aliments, cuisiner des recettes pleines de couleurs 😉

    1. Oui pendant longtemps j’ai fait cette erreur, et le déclic finalement vient lorsqu’on se rend compte que c’est pour nous même que nous avons envie de changement. Que ce soit pour une perte de poids ou simplement pour changer de mode de vie ! Dans tous les cas je te souhaite du coup bonne continuation dans ton rééquilibrage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :